Chili
  Chili Voyage Géographie Histoire Actualités Liens utiles    
Le Chili

- Voyage
- Géographie
- Histoire
- Actualités
- Liens utiles
- Annuaire

Sites à voir

- Américas
- Airtropic
- Chili
- Billet d'avion
- Météo à Santiago

Annonces



Histoire du Chili

Chili
Quand les conquistadors Espagnols sont arrivés au Chili, le nord faisait parti de l'Empire Inca.
Plus au sud, c'était le territoire des indiens Mapuches, nommés par les Espagnols Araucans. Et près des terres australes vivaient les Yamanas et les Alakaloufs, un peuple de pêcheurs.

C'est 1535 que Diego de Almagro commence la conquête du Chili. Il parcoure plus de 2500 km en se dirigeant vers le sud depuis le Pérou, mais il doit abandonner pour prêter mains fortes aux troupes espagnoles qui doivent affronter un soulèvement près de Lima.

La véritable conquête du Chili va donc commencer en 1540 quand Pedro de Valdivia s'installe à Valparaiso et fonde plusieurs villes dont Santiago qui deviendra la capitale du pays. Mais les Indiens Mapuches menés par Lautaro résistent farouchement aux envahisseurs Espagnols. Valdivia est tué lors d'une des batailles.
Cependant, Francisco de Villagra qui a repris le commandemant réussi à vaincre et à tué Lautaro en 1557. Mais les Espagnols auront beaucoup de difficultés à soumettre les Mapuches qui continueront à résister jusqu'à la fin du 18 ème siècle, et c'est seulement vers le milieu du 19 ème que les colons espagnols étendront leur domination jusqu'au sud du Chili.

L'indépendance

Au début du 19 ème siècle un vent de liberté souffle sur tout le continent latino américain. le 18 Septembre 1810, Santiago proclame l'indépendance du Chili et forme une Junte de Gouvernement Autonome. Cette junte est dirigée en 1811 par José Miguel Carrera et par le général Bernardo O'Higgins. Les indépendantistes reçoivent le soutien de José de San Martín et les Troupes Espagnoles sont définitivement vaincues le 5 avril 1812 lors de la Bataille de Maipú.

Entre 1879 et 1884, le Chili est engagé dans la Guerre du Pacifique avec le Pérou et la Bolivie. Remportant la victoire, le Chili prive la Bolivie d'accès à la mer (région d'Arica).

En 1886, le président José Manuel Balmaceda engage le pays dans une politique de développement économique pour favoriser l'industrie nationale. Mais l'oligarchie Chilienne alliée aux Britanniques et à l'armée le renverse et José Manuel Balmaceda se suicide en 1891 dans l'Ambassade d'Argentine.

Avec l'élection de Montt comme président, le Chili entre dans une période de pays et de reconstruction. en906, un tremblement de terre ravageur détruit complètement Valparaiso et plusieurs quartiers de la capitale.

Arturo Alessandri Palma est élu président en 1920, mais en 1924 les militaires le renversent et s'installe de nouveau la dictature au Chili. Les années qui suivront seront une alternance entre le pouvoir des militaires et Alessandri Palma qui finalement gouvernera entre 1932 et 1938 avec l'appui des partis de droite.

Le Front Populaire

En 1936 apparait le Front Populaire, une alliance des différents partis de gauche. Il remporte les élections de 1938 et Pedro Aguirre Cerda est élu président du Chili. Il tente de développer le pays en s'appuyant sur l'éducation et l'industrialisation, mais en 1939 un tremblement de terre va ruiner tous les efforts.

Gabriel González Videla remporte les élections de 1946. Il nomme pour la première fois des communistes au gouvernement, mais ceux ci claqueront la porte quelques mois plus tard. Il y a alors une repression contre les communistes et le Chili rompt ses relations avec L'URSS. De nombreuses révoltes sont réprimées et le pays vit une période de troubles jusqy'à l'élection du general Carlos Ibáñez en 1951.

En 1958, le fils de Arturo Alessandri Palma, Jorge Alessandri Rodríguez, est élu président et avec les partis conservateurs il ouvre le pays aux entreprises étrangères. Eduardo Frei Montalva lui succèdera en 1964, mais la privatisation partielle des mines de cuivre sera mal perçue par la droite, et jugée trop timorée par la gauche.

La dictature de Pinochet

En 1970, Salvador Allende gagne les élections avec l'Union Populaire. Le nouveau président nationalise les mines de cuivre, les banques, le commerce extérieur... il lance de nombreuses réformes pour favoriser le secteur social du Chili.
Mais le 11 Septembre 1973, le général Augusto Pinochet le renverse par un coup d'état soutenu par les Etats Unis. Le Palais de la Moneda est bombardé et Salvador Allende est assassiné.

Une repression sanglante est menée contre les anciens partisans de Salvador Allende. Les opposants au régime dictatorial sont arrêtés, torturés, fusillés... et on ne compte plus le nombre de disparus. Le Chili vit des années sombres et bon nombre de Chiliens s'exilent vers l'Europe.

Retour à la démocratie

Les annés 80 constitueron une période de transition entre ce régime militaire et la démocratisation, et en 1990 Patricio Aylwin Azocar est élu président de la République du Chili, mais doit laisser Pinochet diriger l'armée. Les pouvoirs civils sont assez limités et aucune enquête ne peut être menée contre les exactions des militaires durant la dictature.
En 1998, le Général Pinochet se retire enfin mais il bénéficie de l'immunuité en raison de son auto nomination en tant que sénateur à vie.

En Janvier 2000, le candidat socialiste Ricardo Lagos remporte les élections présidentielles. Le Chili entre dans le Mercosur, une union économique des pays du cone sud de l'Amérique.





© Americas, 2005         statistiques Hit-Parade
Argentine | Brésil | Chili | Costa Rica | Cuba | Equateur | Guatemala | Mexique | Pérou | Venezuela |